Don de sang : Les animaux le peuvent aussi !

Le don de sang est une étape indispensable pour aider les établissements de santé à sauver des vies. Les transfusions sont importantes en cas d’accident ou de blessures en tous genres car une perte importante de sang peut être rapidement fatale. Si cette logique est réelle pour nous, il en est de même pour les animaux de compagnie que nous avons à la maison ! Vous n’avez jamais entendu parler du don de sang pour les animaux ? La pratique tend à se populariser et à attirer de plus en plus de foyer. Zoom sur l’importance de cette démarche, sa faisabilité pour les temps à venir ainsi que les conditions régissant le don du sang.

Une pratique peu connue mais nécessaire

Le don du sang en tant qu’animal de compagnie est encore peu utilisé de nos jours. Les cliniques vétérinaires ont d’ailleurs du mal à trouver des poches de sang dans le cas d’un accident ou d’un empoissonnement qui nécessite une transfusion. D’après l’étude menée par les experts du Royal Veterinary College à Londres, près de 90% des propriétaires d’animaux domestiques sont intéressés par cette démarche et pourraient y procéder. La recherche d’animaux compatible peut s’avérer compliqué et ce, surtout durant les périodes d’urgences. Toujours d’après cette analyse réalisée dernièrement seulement 70% des propriétaires sont en connaissance des avantages du don de sang et son impact dans le traitement des animaux de compagnie.

Sensibilisation à des dons réguliers en vue !

Conscient de l’importance du don de sang pour animaux de compagnie, les établissements de soins destinés à ces derniers ont établis de nouvelles campagnes et stratégies pour atteindre les propriétaires. Les actions visant à favoriser le don de sang spontané se font de plus en plus nombreuses. Le secteur agit de différentes manières, bien que cela implique également une évolution dans les résultats obtenus. Chiens, chats ou autre pourront donc aider à sauver des animaux ayant besoin de transfusion plus facilement.

Une organisation avec des banques du sang

L’un des obstacles au don de sang spontané pour animaux réside dans le choix de stockage de ces derniers. Les établissements proposant ce type de service sont peu nombreux aussi les propriétaires n’ont pas toujours l’idée d’en faire. Bien que ces derniers soient assez peu nombreux, l’avancée des recherches réalisée à cet effet de nos jours incite les établissements à se diversifier. L’Hexagone compte actuellement plusieurs établissements parmi lesquels ont retrouve des centres hospitaliers vétérinaires, des écoles vétérinaires et des cliniques en tous genres. Il est possible d’en trouver à Maisons-Alfort, Nantes, Marseille et Bordeaux. La mise en place de banque de sang est un tremplin vers une facilitation des traitements en cas de perte grave de sang d’un animal de compagnie.

Des récompenses dans certaines cliniques

En plus d’une bonne organisation, la sensibilisation au don de sang se renforce petit à petit. Les établissements vétérinaires proposant cette option offrent notamment une récompense aux animaux participant à un don. La démarche vise à compenser le moment de fatigue qui suit la prise de sang mais aussi à inciter les propriétaires à emmener leurs animaux à réaliser un don. En fonction des cliniques, les récompenses peuvent être très variées. L’offre classique permet généralement de recevoir un steak bien frais pour que le chien puisse éviter les coups de mou. D’autres animaux peuvent obtenir un sac de croquette par exemple.

Quel animal peut donner son sang ?

Comme pour nous, le don de sang des animaux se fait sous certaines réglementations. Un chien dont l’âge va de 1 à 8 ans qui pèse au moins 25kg pourra réaliser la démarche sans anicroche. S’il s’agit d’un chat, il faudra qu’il pèse au moins 4,5kg et être âgé de 1 à 6 ans environs. Avant le don de sang, il faudra que l’animal ait subit une prise de sang au préalable. Cette dernière permettra de déterminer le groupe sanguin de ce dernier. En tout, les chiens ont en 8 au total tandis que les chats en possèdent seulement 3. La démarche est nécessaire pour assurer la compatibilité avec l’éventuel receveur lors de la transfusion. Le don spontané offre plus de possibilité pour cette optique alors que le don à la demande peut prendre plus de temps car il faudra encore s’assurer de trouver un donneur du même groupe sanguin.

Photos : pixabay.com