Nourrir son chiot

Il peut arriver que vous soyez confrontés à la nécessité d'alimenter des chiots non sevrés. Soit parce que la maman ne parvient pas à alimenter la portée complète, soit parce que son lait n'est pas de bonne qualité, soit parce qu'il n'y a plus de maman...

Les chiots digèrent difficilement le lait de vache et celui-ci est trop pauvre en calories pour couvrir leurs besoins. Ils faut donc leur administrer un lait spécial dont la composition se rapproche le plus possible du lait maternel (lait maternisé pour chiot, en vente chez votre vétérinaire ou votre pharmacien). Ces laits sont vendus sous la forme de kits très pratiques comprenant de la poudre de lait, un biberon, des tétines et une dosette. Les doses et le nombre de repas sont en général indiqués sur la boîte. N'oubliez pas de réchauffer le lait à environ 39°C (et de percer la tétine lors de la première utilisation !).

1e semaine 2e semaine 3e semaine 4e semaine 5e semaine
7 - 8 6 5 4 3

Souvent les chiots consomment moins que la quantité indiquée sur la boîte. Ne les forcez pas. Ce n'est pas grave dans la mesure où ils s'endorment après la tétée : cela signifie qu'ils sont repus.

En dépannage, cette petite recette vous permettra de fabriquer un succédané de lait maternisé :

Lait entier
Crème à 12 % de matière grasse
Oeuf
800 g
200g
1

On peut éventuellement rajouter de la poudre d'os afin de couvrir les besoins en calcium.

Les autres soins

Pendant les premières semaines, le petit animal est incapable de faire ses besoins tout seul, il faut stimuler ses organes génitaux à l'aide d'un Essuie-tout humide (qui mime la langue de la maman) afin qu'il élimine. On peut les aider à éliminer avant chaque biberon puis un quart d'heure après. Les selles sont pâteuses et couleur moutarde.

Ils sont incapables de maintenir leur propre température corporelle. Les premiers jours, réchauffez les à l'aide de bouillottes, d'une bouteille d'eau chaude enveloppée ou d'une lampe à infra-rouge.

Pesez régulièrement les chiots afin de vérifier si la croissance se fait de manière harmonieuse.

Ages minimaux de sevrage :

A trois semaines, les petits sont capables de laper leur lait dans une soucoupe et commencent à grignoter quelques aliments solides. Commencez à leur proposer des aliments afin que le sevrage s'effectue progressivement.

Chien 1 mois 1/2

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.

OK